Actualités

L’école élémentaire de Li-bog

of Maasin City, Province of So. Leyte, Philippines

Lib-og Elementary School is a government school and a complete elementary school in the district of Maasin I of Maasin City Division. It offers classes from Kindergarten to Grade VI.

It was once a primary school in August 1998, but became a complete elementary in 2005. The school is managed and run by a school principal with 6 teachers under her management who are handling/teaching Kindergarten to the 6th grade classes. It has a population of more or less 200 schoolchildren and is 3.5 kilometers away from the city proper, and has a total land area of 2, 940 square meters.

Ecole élémentaire de Li-bogThe learners of this school belong to a poor family, since their parents are engaged in candle making and fishing as their means of livelihood. So, most of the time the school children skip schooling due to poverty and sometimes used as errands in household chores and in helping their parents for a living.

As of this time, the school is in need of a covered school stage which is of use among the learners and teachers during school activities and programs. Though the school is only a small school in terms of population and land area, it still shows up in terms of academic and extra-curricular competitions due to teachers’ commitment and dedication.

Ecole élémentaire de Li-bog Ecole élémentaire de Li-bog

Samedi 23 février : soirée au profit d’enfants des Philippines

Passez une bonne soirée en participant aux actions
en faveur des enfants de Maasin sur l’île de Leyte

Rendez-vous à Gouesnac’h, le samedi 23 février !

Au programme

18h00 : Messe Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul
19h15 : Accueil au restaurant scolaire de Gouesnac’h
3, Hent Réunion (derrière la Mairie)
20h00 : Dîner philippin et animation

Inscription au diner

Inscrivez-vous auprès de
Gérard SURGET au 02 98 57 25 70 ou surget.gerard@wanadoo.fr
Marie-Madeleine CANET au 06 59 04 69 72ou mm.canet@orange.fr

Tarifs

Adulte : 15 €
Enfant de moins de 12 ans : 7 €

L’association Pakigangay remercie l’Arche « le Caillou Blanc » et ses bénévoles pour leur contribution

Affiche soirée AG Pakigangay 2019

Bonne et heureuse année 2019

Tous les membres de l’association Pakigangay
vous souhaite une bonne et heureuse année 2019 !

Pour accompagner nos voeux, voici une vidéo de chants festifs que les enfants et les adultes reprennent en ces périodes de Noël et de fête dans les maisos – On appelle cela « caroling »

jeje gihubak ko ug kinatawa!

Publiée par Rude Rider sur Mardi 6 novembre 2012

Quelques clichés des fêtes de Noël à Maasin

Quelques nouvelles et photos du Père Armand, qui passe les fêtes de Noël à Maasin. Echanges et rencontres avec les habitants des quartiers pauvres de Maasin, distribution de riz et autres cadeaux au Foyer St Joseph, rencontres festives !

 

Paroissiens de Fouesnant et Bénodet

Lors de la messe du 2 décembre, qui réunissait à Fouesnant l’ensemble des paroissiens de Notre Dame de la Mer, il a été annoncé qu’un tronc serait placé aux sorties des messes dominicales  à St Pierre à Fouesnant et St Thomas à Bénodet.

Ces troncs permettront de collecter les offrandes des paroissiens au profit de l’association Pakigangay, et ce pendant la période de l’Avent.

Merci aux paroissiens de la paroisse Notre Dame de la Mer pour leur générosité.

Noël aux Philippines

Les fêtes de  Noël aux Philippines ont une saveur particulière. Dans ce pays, où 90% de la population est catholique, Noël est la plus belle fête de l’année. Les célébrations sont un mélange de traditions qui datent de l’époque de l’occupation espagnole ou de la tutelle américaine et qui ont été « philippinisés » par toutes les coutumes locales.

Les célébrations de Noël

décorations de Noël à MaasinLes fêtes de Noël commencent dès la mi-décembre. Vers le 16 du même mois, dans la nuit sous les coups de 3 ou 4 heures du matin, des silhouettes déambulent dans les rues, des gens heureux et joyeux,  frigorifiés, emmitouflés, tête couverte pour la plupart, car la nuit peut être froide,  se dirigent vers les églises pour assister à une série de neuf messes.

9 messes

Les églises se remplissent pour la Messe de l’Aurore. L’office commence à 4 ou 5 heures du matin et se termine sous les coups de 6 ou 7 heures. A l’issue des neuf messes, du 16 au 24, les fidèles peuvent adresser leurs vœux à Dieu, mais au préalable il est nécessaire d’être présent aux 9 messes. Toutefois, les Philippins étant un peuple pragmatique, ils ont instauré une messe bonus (Misa Aguinaldo) qui vaut les neuf.

La famille est très importante aux Philippines et ceci est encore plus vrai à l’occasion de Noël. Le 24 au soir, les rues se vident, tout le monde se retrouve en famille. La messe de Noël, missa gallo, est une institution et les églises sont pleines à craquer, tous les habitants sur leur trente et un, Tout un rituel s’est développé à propos de cette misa  gallo, notamment celle de la tradition du panunuluyan. Elle fait référence à la recherche de l’auberge par Saint Joseph et Marie. Les couples symbolisant la Vierge Marie et Saint Joseph, s’en vont frapper aux portes des maisons, demandant aux occupants de les héberger. Mais ils font face systématiquement aux refus des uns et des autres. La recherche d’un lieu pour la naissance de Jésus se termine, quand le couple se rend à l’église, un peu  avant que la messe ne commence.
Lors de l’office, le couple représentant Marie et saint Joseph avec des enfants défilent vers la crèche. Aussitôt que Marie dépose la statuette de l’enfant Jésus dans le berceau, l’assemblée des fidèles entonne le Gloria.
A la fin de la messe, certaines paroisses offrent le painit une collation offerte par le parrain de la messe, avec des produits typiques de Noël : des gâteaux de riz et noix de coco cuits au feu de bois, arrosés de café, de thé au gingembre ou de chocolat.
Après la messe, les Philippins entament le réveillon. Le repas appelé la noche buena, comprend : du jambon de bola (petit jambon blanc enrobé de miel), du poulet grillé, du porc rôti, du fromage, des brochettes, du riz sous différentes  cuissons, des pâtisseries, des friandises et des boissons locales ou importées.

Le jour de Noël

sapin et étoile de NoëlAu matin du 25 décembre, les Philippins rendent visite à leur famille, rendent hommage à leurs aînés et se font bénir par eux. Puis, s’ensuit un déjeuner de Noël, le menu dépendant des finances de chacun. Après le déjeuner, certaines familles déballent leurs cadeaux.
Quant aux enfants, ils iront visiter leurs parrains et marraines pour recevoir leurs cadeaux,  des bonbons et de l’argent.

Le soir du 25 décembre, les familles se reposent, boivent, jouent ou chantent, certaines peuvent opter pour un dîner, d’autres se remettent des festivités, mais pour autant Noël n’est pas terminé.

Encore des fêtes après le 25 décembre !

Le 28 décembre, les Philippins fêtent les Saints Innocents. Chez eux, cette fête est comparable à notre 1er avril, ils se font des farces. Les créanciers sont prévenus de ne jamais faire de prêt ce jour, car ils ne seront jamais honorés, ils seront les dindons de la farce.

Puis, c’est au tour de la Saint Sylvestre, le jour où les adultes s’échangent leurs cadeaux. Les Philippins réveillonnent, un festin de minuit, qui symbolise leurs espoirs de prospérité  pour l’année à venir.

Et enfin, avec l’arrivée des Rois Mages, Noël se termine  lors de l’Epiphanie le 6 janvier.

Les décorations, la crèche, le sapin

étoile de NoëlDes décorations de Noël toutes plus originales les unes que les autres.

Aux Philippines, on ne prend pas la décoration de Noël à la légère, on fait preuve d’imagination et de beaucoup d’originalité.
Les rues sont décorées par des lanternes en forme d’étoiles, qui représentent la lumière de Bethléhem et sont faites avec des armatures en bambous.
Les crêches (qui s’appellent Belen aux Philippines) se trouvent un peu partout (même sur les plages devant les cocotiers), ce sont des vraies petites œuvres d’art pleines d’originalité.

sapin de NoëlLe sapin de Noël est également une tradition très implantée aux Philippines. Impossible de trouver un sapin dans ce pays, mais les Philippins ne se laissent pas décourager par un si petit détail et en profitent pour redoubler d’imagination : on créée des sapins avec tous les matériaux de récupération possibles et imaginables.

 

Ci-dessus : Étoiles confectionnées par les différents quartiers de Maasin. Avec des objets récupérés et des éléments de décoration traditionnels.

Joyeux Noël à tous les Philippins !

 

Nicasio Camillo. Témoignage d’un jeune du Foyer St Joseph, tout juste diplômé de l’Université de Droit

Ci-dessous le témoignage de Nicasio Camillo, un jeune de Saint Joseph, qui vient d’obtenir son diplôme de droit !

Nicasio Camillo, diplomé de droit

« Bonjour PAKIG-ANGAY !
Je m’appelle Nicasio Camillo Jr. Je suis originaire de Milagroso, Sogod, Southern Leyte.
J’ai vingt-cinq ans et j’ai obtenu un baccalauréat de Sciences en Criminologie, le 4 avril 2018.
Ce fut un long et difficile parcours, mais j’en suis fier, parce que j’en étais capable ! Je n’y avais jamais pensé avant, et pour moi c’était juste un rêve.
Un rêve très difficile à atteindre, à cause de ma situation familiale.
Mon père était locataire d’un petit terrain dans notre barangay (quartier?) et le revenu n’était pas suffisant pour subvenir à nos besoins en nourriture.
Je suis entré au Foyer St Joseph quand j’étais en quatrième année (équivalent CM1). J’avais été présenté à l’institution par mon frère. Quand j’étais dans cette institution, alors que c’était encore un établissement de soin résidentiel, j’ai eu une vie assez confortable avec mes camarades d’école.
Seulement, je suis loin de ma famille et je me sentais souvent seul. Mais, le Foyer St Joseph a tout fait pour que je me sente chez moi.
Lorsque l’établissement résidentiel a pris fin, j’ai eu l’honneur d’être l’un des fileuls du programme PAKIG-ANGAY.
Merci de m’avoir donné cette chance ! Mon rêve n’aurait pas été possible sans votre généreux soutien.
Je suis le premier de ma famille à aller au collège (équivalent aux 2 premières années après le bac). Je me sens tellement béni. Mon rêve de toute une vie avance.
Encore une fois, merci, pour votre don, et s’il vous plaît, n’arrêtez pas d’aider parce que cela m’a permis de devenir celui je suis aujourd’hui. »


« Hi PAKIG-ANGAY!
I am Nicasio Camillo Jr. I come from Milagroso, Sogod, Southern Leyte.
I am twenty-five years old and graduated Bachelor of Science in Criminology last April 4, 2018.
It was a long and hard journey but with a big satisfaction, because I was able to make it.
I never expected it before — for me it was just a dream. A dream that is very hard to reach, because of my family situation.
My father was just a tenant of a small lot in our barangay and whose income was just enough for our food.
I entered the St Joseph Boys Home when I was in Grade Four. I was introduced to the institution by my brother. Being in the institution before, when it was still a residential care facility, I have had a fairly comfortable life together with my fellow scholars. Only that, I am far from my family and many times felt lonely. But, the institution gave everything for me to feel at home.
When the residential facility ended, I am honored to be one of the recipients of the PAKIG-ANGAY scholarship program.
Thank you for enabling me this opportunity ! My dream would not be possible without your generous support.
I am the first in my family to attend college. I feel so blessed. My lifelong dream is moving forward.
Again, thank you, for your donation, and please, do not stop helping because your help made me who I am today.«